Un site clair pour que vous trouviez le prix des timbres (et même un peu plus). Utilisez le menu (ci-dessus) pour trouver votre tarif postal.

Qu'est ce qu'un timbre postal ?

Cette page est destiné à vous présenter ce qu'est le timbre postal, sous toutes ses différentes coutures !

Si vous souhaitez revenir à la page principale du site, alors vous pouvez utiliser le lien en haut de cette page.

Tout savoir sur le timbre postal

Le timbre postal est également appelé timbre-poste. Il consiste en un morceau de papier enduit d’un adhésif qui permet d’affranchir un courrier avant de l’expédier. Sa fonction essentielle est d’indiquer cet affranchissement mais cet objet génère pour certains collectionneurs une curiosité et une passion. L’art de collectionner le timbre postal est la philatélie, les collectionneurs étant les philatélistes. Le timbre postal se distribue sous des formes et des représentations très diverses ce qui permet sans cesse d’entretenir l’intérêt de ces collectionneurs.

L’histoire du timbre postal

L’histoire du timbre-poste découle directement de celle du timbre fiscal, qui servait à payer une taxe. Le timbre poste émerge en Belgique, en 1830, grâce à l’invention conjuguée des britanniques James Chalmers et Rowland Hill. En 1840, le premier timbre postal mobile est édité par les postes royales britanniques sous la forme d’un portrait de la reine Victoria. A l’époque, il se présentait dans une couleur noire et coutait un penny, ce qui lui valu le surnom de Penny Black. Son arrivée est principalement due à la réforme postale britannique impulsée par Rowland Hill. Il souhaitait répondre à une crise du secteur des plis postaux jugés trop chers par les destinataires. En effet, ce sont ces derniers qui, auparavant, devaient régler les frais de port et non les expéditeurs.

Pour voir apparaître le premier timbre en couleurs, il faut se déplacer en Suisse, plus précisément dans le canton de Bâle. Ici naitra le timbre poste dit de la Colombe de Bâle à cause du dessin qui lui était attribué, en 1845. Plusieurs pays emboitèrent le pas de cette révolution du timbre postal : les cantons suisses de Genève et de Zurich, le Brésil, les Etats-Unis, la France, la Belgique, le Canada, etc. En France, le premier timbre postal date du 1er janvier 1949, émis au tarif de vingt centimes, de couleur noir, et de type Cérès de Barre. Le règne du timbre postal ne se dément pas depuis, malgré les avancées en matière de nouvelles technologies d’information et de communication.

Les formes et les matières du timbre postal

De façon générale, la forme admise pour le timbre demeure le rectangle de papier. Il s’agit avant tout d’un effet pratique car il faut réduire au maximum les pertes en papier au moment de la phase de découpe. Cependant désormais, les timbres postaux se trouvent sous des formes diverses et variées voire fantaisistes. La matière est également un paramètre sur lequel les instituts postaux jouent et il n’est pas rare que le papier soit remplacé. En réalité, ce sont de véritables politiques de promotion consistant à attirer les collectionneurs ou à relater un événement ponctuel ou annuel. L’objectif est de multiplier les ventes.

On trouve par exemple des timbres en forme de losange ou de triangle sur de nombreux territoires comme Monaco, Costa Rica, Russie, Mongolie, Mozambique, Pologne, etc. Le timbre postal rond connaît lui une notoriété depuis les années 1990, succombant à un effet de mode. Les timbres postaux fantaisistes symbolisent et représentent des spécialités nationales : timbre parfumé en chocolat en Suisse, timbre en argent aux Pays-Bas, timbre en forme de ballon de rugby en France, de balle de golf au Canada, etc. Les pays les plus actifs dans ce domaine sont la Sierra Leone, les îles Tonga et le royaume du Bhoutan.

Le jeu des matières est aussi établi pour différencier un timbre-poste. Se substituant au papier, on recense le plastique, le bois, la soie, le métal, l’argent, l’or, le carton, etc. Généralement, ces timbres postaux sont très recherchés par les philatélistes et ne sont que très peu utilisés pour affranchir un courrier. Ils réclament l’application de techniques modernes ou particulières qui leur octroient d’autant plus de valeurs. Ces matières sont souvent inappropriées à la conservation de long terme pour des raisons d’oxydation, d’aplatissement ou de conditionnement.

Où et comment acheter un timbre ?

Le timbre postal sert donc à affranchir un courrier et donc indirectement à payer l’organisme chargé de cette mission. L’achat du timbre-poste peut se faire à l’unité, par exemple en France dans les bureaux de La Poste ou chez des buralistes habilités. Pour l’anecdote, initialement la découpe d’un timbre-poste se faisait par ciseau. Plus tard, l’invention permettra l’insertion de trous dans les feuilles par des lignes horizontales ou verticales, visualisable par les petites dents encadrant nos timbres actuels.

Le timbre postal se vend aussi sous forme de carnet. Ce dernier est devenu un nouvel outil de marketing. En effet, le support cartonné est un élément publicitaire et promotionnel voire informel important. On y trouve des recettes de cuisine, des présentations touristiques succinctes, des monuments, des commémorations, etc. En France, on relate deux timbres commémoratifs par an. Pour l’achat de grande quantité, il existe des rouleaux de cinquante unités minimum.

Désormais, le timbre postal est accessible via des distributeurs automatiques, uniquement auprès de guichets automatiques bancaires. En France, récemment, La Poste a également développé une politique de vente en ligne, permettant de personnaliser le timbre-poste en fonction du choix de l’internaute. Le timbre-vert et la lettre en ligne en sont les dernières illustrations.